Conférence/ discussion

Violences policières, archives 2014.

Radio.graphie ré-édite tous les témoignages de victimes de violences policières ou de familles de victimes recueillis lors de la soirée organisée par le collectif Angles morts le 15 novembre 2014 à La Parole Errante à Montreuil.

Ils étaient précédemment et sont toujours podcastables et téléchargeables sur l’audioblog radiographie.

Graffiti-Simferopol-banksy-ukraine-crimee-18

[Graffiti, Banksy]

Le Mix :

Réalisation : May soon / Musique Dezordr.

permis_de_tuer2

Le 15 novembre 2014, cette soirée était dédiée aux prisonniers de Villiers-Le-Bel. Le collectif Angles morts a édité un livre :      « Permis de tuer. Chroniques de l’impunité policière. » Sorti aux éditions syllepses, retraçant les histoires des luttes des victimes ou familles de victimes pour établir la vérité sur ces affaires et obtenir justice.

M. Saounera :

Monsieur Saounera revient sur l’intervention policière qui a eu lieu chez lui le 17 octobre 2013 à 6 heures du matin. Insultes racistes, plusieurs coups sur tous les membres de la famille. La mère perd connaissance, tir de flash-ball sur un voisin de 70 ans. Une accusation de vol qui s’avère fausse. La famille porte plainte contre ces violences, l’affaire est classée, mais par contre la police porte plante et le fils de monsieur Saounera est toujours en mandat de dépôt et monsieur Saounera a eu une amande. Propos reccuillis le 15 novembre 2014/Montreuil.

Famille Cheraft :

Mourad Touat est mort à l’âge de 16ans entre les mains de la police à Marseille. Sa mère et sa tante témoignent.

Joachim Gatti :

Joachim Gatti,a perdu un œil par un tir de flash ball le 8 juillet 2009.

Voir le blog collectif du 8 juillet.

Amal Bentounsi :

Amal Bentousi est la sœur de Amine tué d’une balle dans le dos à Noisy-le-sec le 21 avril 2012. Collectif urgence notre police assassine.

Raymond Gurême :

Raymond Gurême à 89 ans a été battu par des agents de la BAC chez lui. Ses enfants sont poursuivis pour avoir voulu défendre leur vieux père.

Florica :

Florica, la femme de Dorel Iosif Florea témoigne lors de la journée contre les violence policière à Montreuil Samedi 15 novembre2014. Son mari a été abattu par la BAC à Montgeron le 29 juillet alors qu’il buvait un verre avec ces amis. Les policiers ne prendront pas la peine de prévenir les membres de la famille alors que Dorel Iosif Floarea était muni de plusieurs papiers d’identité où figurait son adresse. Voir blog atouteslesvictimesdesetatspoliciers.

M. Camara :

Les frères de monsieur Camara ont été les deux révoltés de Villiers -Le – bel a avoir eu 15 ans et 12 ans de peine de prison après la révolte qui s’était embrasée suite à la mort de deux adolescents Larami et Moushim percutés en scooter par une voiture de police en novembre 2007.

Un témoignage de Calais: et de la lutte juridique qui se joue auprès du défenseurs des droits, lors de la journée contre les violences policières à Montreuil samedi 15 novembre. Collectif des passeurs d’hospitalité. GISTI .

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s